La ménopause marque un tournant majeur dans la vie d’une femme. Outre les changements et les symptômes hormonaux, la ménopause augmente également le risque de développer certains problèmes de santé tels que l’ostéoporose. Bien qu’il s’agisse d’une étape normale et naturelle du vieillissement, il est essentiel de prendre des mesures pour conserver des os solides pendant et après la ménopause.

 

Calcium et vitamine D

Pendant la ménopause, le corps produit moins d’œstrogènes, qui sont essentiels à la santé des os. Cette diminution de la production d’œstrogènes peut entraîner une perte osseuse et le développement de l’ostéoporose, une maladie qui affaiblit les os et les rend plus susceptibles de se briser. Le risque d’ostéoporose est plus élevé chez les femmes que chez les hommes, et la ménopause est un facteur de risque important.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des mesures que les femmes peuvent prendre pour préserver la santé de leurs os et réduire le risque d’ostéoporose pendant et après la ménopause.

Un apport suffisant en calcium et en vitamine D est essentiel pour construire et maintenir des os solides. L’apport quotidien recommandé en calcium pour les femmes âgées de 50 ans et plus est de 1 200 mg, et celui en vitamine D de 600 à 800 UI. Les aliments riches en calcium comprennent les produits laitiers, les légumes verts à feuilles et les aliments enrichis tels que les céréales et le jus d’orange. L’exposition au soleil est une excellente source naturelle de vitamine D, que l’on trouve également dans les poissons gras et les aliments enrichis tels que le lait et les céréales. Si votre alimentation ne vous permet pas d’obtenir suffisamment de calcium et de vitamine D, votre médecin pourra vous recommander des suppléments.

 

Exercice, mode de vie et hormones

L’exercice physique régulier contribue à maintenir la densité osseuse et à améliorer la santé des os. Les exercices de mise en charge et de résistance sont particulièrement efficaces pour renforcer les os. Les exercices de mise en charge comprennent la marche, la course et la danse, tandis que les exercices de résistance comprennent l’utilisation de poids et de bandes de résistance. Essayez de faire au moins 30 minutes d’exercice la plupart des jours de la semaine.

Le tabagisme et la consommation excessive d’alcool peuvent augmenter le risque d’ostéoporose. L’arrêt du tabac et la réduction de la consommation d’alcool peuvent contribuer à préserver la santé des os.

Le traitement hormonal substitutif (THS) peut aider à prévenir la perte osseuse pendant la ménopause. Cependant, il ne convient pas à toutes et comporte certains risques, notamment un risque accru de cancer du sein, de caillots sanguins et d’accident vasculaire cérébral. Si vous envisagez un THS, discutez des risques et des avantages avec votre médecin.

Des examens réguliers de la densité osseuse permettent de diagnostiquer l’ostéoporose et d’évaluer le risque de développer cette maladie. La National Bone Health and Osteoporosis Foundation recommande aux femmes de plus de 65 ans de subir un test de densité osseuse. Toutefois, si vous avez des antécédents familiaux d’ostéoporose ou d’autres facteurs de risque, votre médecin peut vous recommander un test plus précoce.

Le maintien d’os solides pendant et après la ménopause est essentiel pour la santé et le bien-être général des femmes. La combinaison d’une alimentation saine, d’exercice physique régulier et de modifications du mode de vie peut contribuer à prévenir la perte osseuse et à réduire le risque de développer une ostéoporose. Les femmes devraient discuter de leurs facteurs de risque et de leurs préoccupations avec leur médecin et décider en connaissance de cause d’utiliser ou non un THS pour prévenir la perte osseuse. Avec les soins et l’attention nécessaires, les femmes peuvent continuer à avoir des os solides et un mode de vie actif tout au long de leur vie.

Prenez rendez-vous
Prendre rendez-vous
BOOK A CONSULTATION